Petite nature, grosse folie


Boubou, devant sa tablette, le doigt grassouillet écrasé contre l’écran. Click Zalando. Click WhatsApp. Click Zalando. Click email. Click selfie, avec une bouche à fellation.

Lire la suite

Rouge formol


 Nina, je vais te buter, je le jure. Buter veut dire que je vais lui briser le pharynx. Et le larynx. Et sa fierté. Je le jure veut dire que je ne sais pas encore si je vais sourire ou non en le faisant.

Lire la suite

À la fin, Yoyo meurt.


Sur une échelle de un à dix, combien aimez-vous les histoires de famille ?

Lire la suite

Folies de minuit


La culpabilité du sale type m’a envahi. Celle qui empêche de sourire, de manger et de rêver humide. À chaque fois qu’elle se répand en moi, je suis à trois doigts d’écrire au pape pour qu’il la retire des valeurs judéo-chrétiennes. Mais je ne connais pas l’adresse du pape.

Lire la suite

J’ai rencontré Nina (partie 1)


À nouveau l’automne. Ses feuilles jaunes, son humidité morbide et ses oiseaux forniquant sans gêne. Pas vraiment de leur faute : plus de feuille, plus d’intimité. Il ne faut pas les regarder se câliner, on pourrait être accusé de zoovoyeurisme. Il n’y a que dans les documentaires animaliers que cette déviance est autorisée.

Lire la suite

Tango Porcelaine


On dit que tout le monde a le droit à une deuxième chance… Ouais, ce genre de maxime on les trouve dans les films américains. Toutes ces années à voyager à travers le monde m'ont appris que la vie n'est pas toujours aussi simple qu'on aimerait qu'elle le soit.

Lire la suite

2 Girls 1 Coma (partie 3)


En cas d'attaque, il existe au moins trois manières de se défendre, ne nécessitant aucun usage de la force:

Lire la suite

Chérie, j’ai oublié mon Prozac (partie 2)


Note: Au moment d'écrire ces lignes, mon t-shirt est recouvert de sang.

Lire la suite

Sidamoto, toi le vicieux (partie 1)


« D'habitude, je vois ce taux de globules blancs chez les gens qui ont le SIDA. Avez-vous déjà pensé à faire un dépistage ? »

Lire la suite

L’impitoyable monde de Roudoudou


Un cancéreux descend son maillot de bain, avant de sauter dans la piscine. Plouf. Quelques invités se font asperger. D'eau, de chlore et d'E. Coli.

Lire la suite

Une fenêtre de sensualité (Partie 3 et fin)


Partez. Ne lisez pas la suite. Spécialement si vous êtes pudiques, sensibles, bigots, ou que vous n'avez pas encore répondu au WhatsApp de votre maman d'amour. Le dernier évangéliste ayant lu cette histoire, déprime encore. On ne l'avait pas averti de la scène érotique à venir. À quoi bon, vous allez vous mettre dans tous vos états. Partez… On vous aura prévenus…

Lire la suite

Mouille-moi si tu peux… (partie 2)


Quelques jours qu'il dormait chez Pana. « J'ai trouvé ce connard dans la rue », a-t-elle dit, quand elle le présenta à ses colocataires féminines. « Il m'a aidé, jouait au clodo. J'ai eu pitié et je l'ai ramené ! »

Lire la suite

Insolence et crème brulée (partie 1)


Trois femmes. Un homme. Une coloc.

Lire la suite

Le billard enchanté


"Comptez à reculons depuis dix".

Lire la suite

Le jardin d’Ethos


- Pourquoi écris-tu, Swiss guy 

Lire la suite

Jésus. Satan. Et moi.


Déchaîné. Hors de lui. Suite aux récents événements, le sociopathe nous livre son ressenti, sa colère et son interprétation virulente de la société.

Lire la suite

J’irai cracher sur vos règles


Ce jeudi-là, la société m'a perverti.

Lire la suite

Smokey Papy


Noël. Sa dinde fourrée. Son ambiance chaude et grasse. Ces odeurs de bois qui embaument les narines, pendant que les flocons tombent sur le goudron savonneux. Il arrive avec ses rennes, dépose son traîneau sur le toit et écrase sa Lucky Strike sur une tuile, avant d'enfourner la cheminée, pour descendre dans le tuyau de suie. Son ventre appuie contre les parois, faisant remonter le cake au crabe qu'il a englouti.  Une fois dans la pièce principale, souvent le salon, ou la chambre…

Lire la suite

Le Stiffy Loft


Il est presque minuit, on marche dans les rues de Lausanne. C'est le bazar dans ma tête après les théories qu'il m'a sorties. "Les gens s'en foutent de ce que tu dis, tu peux raconter n'importe quoi, ça passe, regarde !"

Lire la suite

La boîte à moutons


Voilà, je suis au chômage.

Lire la suite

10 astuces pour toujours être le meilleur


Voici mes dix astuces de sociopathe pour toujours être le meilleur, partout et en tout temps.

Lire la suite

Manipulé, petit cochon (seconde partie)


L'être humain se comporte comme un ressort: quand on le met sous pression extrême, il se déforme ou se compresse. Quand il se déforme, il chute, inexorablement: dépression, alcool, voire démence. Cependant, quand il est assez résistant pour renvoyer toute son énergie potentielle, un carnage se profile.

Lire la suite

Quand j’étais petit… (partie 1)


N'est pas sociopathe qui veut. Je ne suis pas né sociopathe. Je le suis devenu.

Lire la suite

Teresa


Le sujet ci-après peut choquer la sensibilité des plus jeunes et des plus pudiques. C’est pourquoi il est accompagné du logo rouge. Le sujet ci-après peut choquer la sensibilité des plus jeunes et des plus pudiques. C'est pourquoi il est accompagné du logo rouge.

Lire la suite

Le silence des oiseaux


"Cannelle  Viens, c'est l'heure de manger". Un oiseau dans la gueule, elle marche fière, comme si elle venait de remporter les jeux olympiques. L'animal a les ailes percées, il n'ose plus bouger. "Bravo Cannelle", je la félicite en lui caressant la tête1http://animaux-passion.fr/comportement-chat/mon-chat-ramene-ses-proies-comment-reagir-001224/. Elle ronronne et ne semble plus s'intéresser au volatile, son estomac ayant pris le dessus. Il boite. Son sang coule sur le carrelage. Les ailes…

Lire la suite

Secrets d’un “social hacker” : Le hack dans la peau


9 PM dans cette ville qui ne dort jamais. Des lumières à profusion, des sons de toute part, des odeurs à plein nez. Tous les sens sont exacerbés: Bling bling bling, ça scintille, ça sent le burger et la frite. Les gens marchent sous une chaleur torride et se promènent d'hôtel en hôtel, pour passer le temps et dépenser de l’argent. On se regarde. Un bourrelet par ci, un teton qui pointe par là. Des femmes dénudées nous prennent dans les bras pour prendre une photo et nous éjectent illico…

Lire la suite

Secrets d’un « social hacker » Journée de merde


Tic, tac, tic, tac. La montre indique bientôt minuit. L'aiguille rouge tourne. Elle s'arrête.

Lire la suite

Secrets d’un « social hacker » : ce statut social nauséabond


"Ce que je sais, c'est que je ne sais rien". Voilà mon état d'esprit ce matin. Je marche dans la rue… Un gros bouton jaune a été installé sur le poteau qui annonce l'horaire des bus. Une trentaine de personnes devant, aucune n'appuie. J'entends dans ma tête, une voix - celle de maman - me disant "Ne touche pas". M'en fous, j'appuie. Une femme robotisée annonce l'heure, ainsi que les prochains passages du bus. Tout le monde se retourne, me regarde… et j'ai ma braguette ouverte.

Lire la suite

Secrets d’un « social hacker » : Exploitation d’émotion (Partie 2)


Hier soir, j'ai mangé avec le sociopathe. Quand je lui ai parlé d'exploitation d'émotion, il éclata de rire. "Pour influencer les gens, les emmener dans l'état émotionnel que tu veux, il faut être capable de contrôler tes propres émotions", me dit-il. Encore l'effet des neurones miroirs… Quelques clignements des yeux intempestifs sous l'emprise du stress, une intonation vocale qui change et c'est game-over.

Lire la suite

Secrets d’un « social hacker » : Exploitation d’émotion (partie 1)


Voilà plusieurs semaines que je m'entraîne à lire le langage corporel des gens. Je deviens plutôt bon, j'ai développé une certaine "conscience sociale": j'arrive à deviner le déroulement d'une situation, je remarque quand une fille et un mec flirtent et quand quelqu'un ressent une émotion. Une pupille qui se dilate, un nez qui gratte soudainement. Il y a tellement de micro-expressions qui trahissent un visage, de macro-mouvements qui en disent plus sur une personne que ce qu'elle veut laisser…

Lire la suite

Secrets d’un « social hacker » : Les premiers pas


Ce matin, j'ai la tête dans les choux. Comme la gueule de bois. Je me sens un peu comme le 1er de l'an, lorsque l'on prend les bonnes résolutions de l'année. Il ne s'agit pas d'être plus ordonné, ni de perdre du poids. Je veux parler avec aisance. Influencer. Ne plus me laisser marcher sur les pieds.

Lire la suite

Secrets d’un « social hacker » : la genèse


Vous rappelez-vous quand, d'un simple regard, votre père vous pétrifiait ? Ce coup d'œil déclenchant en vous un frisson effroyable, vous compreniez qu'il fallait arrêter vos gamineries. Quel pouvoir utilisait-il ? Les parents apprennent naturellement à utiliser ces leviers d'influence. Mais qu'en est-il de les utiliser socialement ? Serait-il possible de transmettre un si puissant message sans même ouvrir la bouche

Lire la suite

Le suicide


Si vous lisez ce message, c'est que j'ai décidé d'en finir avec ma vie. Pardon de vous écrire cette lettre. Je n'en peux plus. J'en suis arrivé à la conclusion que la plus grande erreur de ma vie a été ma naissance. J'ai pourtant essayé. J'ai essayé d'être un enfant parfait. J'ai essayé d'être la personne arrangeante sur qui l'on peut toujours compter. J'ai essayé d'être ce petit ange que tout le monde voulait à ses côtés.

Lire la suite

Ma grosse bite de 21cm


Trente-cinq ans que je me la trimbale. Ma fierté, ma raison d'être. Elle me procure tellement de confiance dans cette société, que j'ai envie de la montrer à tout va. Je ne suis pas très pudique. À la maison, je suis constamment à poil. Quand les voisins viennent sonner, j'arbore un boxer moulant, à la limite du politiquement correct. J'en mets mal à l'aise plus d'un.

Lire la suite

La rencontre


C'était un après-midi d'hiver, dans un café lausannois. Il neigeait à gros flocons, une première couche blanche recouvrait la route. Je travaillais sur mon ordinateur, une tranche d'american apple pie et un Rhoibos devant moi. Trois mois que j'évite la théine, la caféine et la cocaïne, ça fatigue ma glande adrénale. Seul derrière ma petite table, je contemplais les petits flocons et j'appréciais le silence qui y régnait. En face de moi, deux hommes, un jeune et une personne plus âgée. Ils…

Lire la suite

Le cuistot


Chaque science a son côté obscur, son revers de la médaille. Atilio Cocinero est un spécialiste dans son domaine, avec plus de dix ans de pratique et plusieurs "success stories" à son actif. Depuis sa plus tendre enfance, il joue avec les aliments: un client qui perd peu à peu la parole, une jambe qui se paralyse, une mâchoire qui tombe. Voilà l'effet d'un peu trop de noix de muscade.

Lire la suite

La vie en 10 secondes


Il pointe son arme sur ma tempe. "Dans dix secondes tu vas mourir." "Dix" Je me mets à hurler. Je ne veux pas en finir avec cette vie. Ca ne peut pas, pas maintenant. Je suis trop jeune.

Lire la suite

La véritable histoire de la grossesse de Marie


La période pascale. Des milliers de fidèles à Rome chantent et prient. La joie dans leurs yeux. Dieu est enfin ressuscité. Chaque année il nait, il meurt et ressuscite. Mais un secret reste bien gardé: la grossesse de Marie. On ne raconte pas ce genre d'histoire en catéchèse, ni à l'église. Au cours du XVIII siècle, une affaire secoue le pontificat de Léon XIII. Une affaire qui aurait pu tuer la religion comme on la connaît, voir semer un trouble politique, parmi la plèbe si fidèle. Avec une…

Lire la suite

Mon meilleur ami Goni


Trois ans que je contemple les barres parallèles devant moi. Je connaissais Goni depuis l'âge de cinq ans, il arrivait des Balkans. Goni était un beau brun, le cheveux dans le vent, avec un sourire et un charisme que j'enviais. Nous avions l'habitude de jouer au jardin d'enfants ensemble. A l'époque, on essayait de sauter le plus loin possible à la balançoire. Quand on était fatigué, on mangeait un pain au lait garni d'une branche au chocolat, une fois chez lui, une fois chez moi. On a…

Lire la suite

Une journée remplie de conformisme


Je suis dans le bus, il est bondé. Je viens de me tordre la cheville, je ne peux plus marcher. Je m'assieds, une vieille dame entre. Elle me regarde, je la regarde aussi. Je vois des regards se tournant vers moi, j'entends des "Tsss" avec des têtes qui bougent avec un air de mépris. Je n'ai ni envie de me justifier, ni envie de porter une pancarte indiquant mon accident ou encore porter des béquilles. Je me sens jugé, les regards me fustigent, mais je ne vais pas bouger pour autant. Je ne…

Lire la suite

Ces petits jeux de pouvoir…


J'ai vraiment de la peine avec l'autorité et le pouvoir. Ce petit jeu que les personnes jouent me donne la nausée et j'éprouve un malin plaisir à casser leur stratégie d'influence. J'ai longtemps été une victime du système. Elevé dans une très forte culture catholique, la position du martyre m'a été fortement inculquée au travers de mon éducation. Je me plaignais, sans vraiment comprendre pourquoi, certainement par imitation de mon entourage. Je ne ressentais ni émotion, ni sentiment, cela…

Lire la suite

La mort de la conversation 


La technologie a changé notre quotidien. Petit, je me rappelle utiliser le téléphone familial, avec lequel j'appelais mes copains pour jouer au ballon. J'allais aussi directement sonner chez eux, même au milieu du repas. C'était une autre époque, c'était un autre siècle. Aujourd'hui, fini tous ces problèmes ! Nous avons tous des smartphones, nous sommes connectés quasiment 24h sur 24h, via Whatsapp, Viber, Twitter, Facebook et j'en passe. Nous pouvons lire nos emails à tout moment, nous…

Lire la suite

Marre d’avoir peur


J’en ai marre d’avoir peur. Il est 18h, il fait chaud ce mois de juillet, je ramène mon beau-frère chez lui. Le long du trottoir, une camionnette blanche me flash. Je regarde le compteur, 45km/h au lieu de 30, la facture va être salée. Un petit moment d’inattention, personne à l’horizon et mon pied à fourché sur l’accélérateur. 5km/h de plus et je suis considéré comme un criminel. Il faut que je garde en tête que les radars se cachent partout, dans chaque recoin, dans chaque contour et dans…

Lire la suite

La société du « tout sérieux »


Qu'on se le dise, aujourd'hui, pour être bien vu, il faut tirer la gueule. On tire la gueule dans le métro, on tire la gueule dans le bus, on tire la gueule au travail. On soupire fort, on râle contre tout le monde, on montre bien que notre temps est précieux et qu'il vaut plus que celui d'autrui. Quand le bus n'avance pas, on râle, quand un suicidaire s'est jeté sous le train, on râle et quand tout va bien, on râle aussi. Oui, la vie est dure, il faut l'afficher publiquement. Etre heureux…

Lire la suite

Cet astuce de Jedi pour une monstrueuse influence


Il y a des fois où la science ne fait que confirmer un sentiment que l'on a. D'autres fois, elle nous apporte des découvertes fracassantes. Concernant ce "truc", c'est un peu des deux pour ma part. Dans les années 80, des chercheurs italiens de Parme étudiaient le cerveau de macaque. À chaque fois que l'animal prenait de la nourriture, ils enregistraient la réaction neuronale qui s'ensuivait (cortex prémoteur). Un jour, quand l'un des chercheurs prit une pause pour revenir avec une glace, ils…

Lire la suite

Ce besoin de reconnaissance qui nous ronge


Depuis notre plus jeune âge, nos parents nous inculquent les règles à suivre: "il faut dire merci", "pardon", "désolé", il ne faut pas dire ce que l'on pense, sous risque de blesser la personne, il ne faut pas faire du mal aux gens, il ne faut pas roter à table, si bien que Jacques Dutronc en a fait une chanson. Par-dessus cette éducation, on rajoute une couche religieuse, que l'on le veuille ou non, que l'on y croit ou pas. On continue à fermer les magasins le dimanche et à jurer sur la…

Lire la suite

Les 3 cerveaux, pour tout piger en 3 minutes de lecture !


Vous êtes en train d'attendre le train, il y a plein de monde sur le quai. Et par manque de chance, on vient d'annoncer un retard de 30 minutes. Vous sortez votre iPhone, vous vous connectez à Facebook et soudain, la personne à votre droite s'approche. En quelques secondes, il y a une multitude de réactions qui se passent dans votre cerveau : Que vais-je lui dire ? Va-t-il m'agresser ? Que veut-il me vendre ? Vous décidez de changer de place, vous n'avez pas envie d'être encore une fois…

Lire la suite

Et si on affrontait des grandes gueules 


Imaginez que vous êtes l’invité d’une conférence et que ce soir, vous parlerez de votre passion à laquelle vous dévouez tout votre temps libre et votre énergie. Vous savez aussi que ça ne va pas être évident, car dans votre auditoire, vous affronterez des adversaires coriaces à la rhétorique implacable. Je pense que tout comme moi, vous n’avez pas envie de vous faire manger tout cru. Peut-être que vous avez même envie de comprendre comment les grands méchants loups de « On n’est pas couché »…

Lire la suite

Premier post…


Aller, c’est parti…

Lire la suite