Thème: Pour deux francs de suspense
Caractères: 2841 / 3000
Groupe d’écriture: « Dissidents de la pleine lune »

« Vous êtes-vous déjà demandé à quoi servent les mathématiques ? » Celui de derrière, avec sa capuche sur la tête, « À rien, gros cheum ». La salle rit. Même l’intello boutonneux que tout le monde veut tabasser au premier rang, rit. Une boulette de papier vient cogner la tête du remplaçant. La boulette roule au sol. Il se baisse, ramasse la boulette et la dépose sur le bureau. Il sort de son sac un cadenas à cinq chiffres. « Combien y’a-t-il de possibilités pour ouvrir ce cadenas ? », monsieur capuchon répond qu’il en a rien à foutre. Ce sont ses propos. L’ersatz de professeur saisit alors une chaîne de sa bourse, se dirige vers la porte d’entrée, passe la chaîne dans la poignée de la porte et attache la chaîne à la poignée de l’armoire. Il joint les deux bouts avec le cadenas, « Les mathématiques servent à vous sortir de situations difficiles ». C’est alors qu’une fille aux vêtements et au vocabulaire déchirés, « Mais LOL, tu t’prends pour notre daron ? Tu veux nous faire peur espèce d’connard ? » Il tourne le dos à la salle, « Sur ce verrou, il y a une chance sur cent mille de trouver la combinaison du premier coup », affirme-t-il en levant l’index et le ton.
« Donnez-nous le code », dit le boutonneux que tout le monde à envie de gifler. Il ne le connait pas, « Je l’ai généré de manière aléatoire », dit-il en souriant. De sa sacoche, il saisit une bouteille en plastique vert, appuie sur le bouchon, tourne le bouchon, et verse le contenu sur les armoires, le sol, les meubles. « C’est quoi c’te merde, ça sent l’alcool à brûler », s’écrie une fillette ou un prépubère, impossible à dire. De sa poche, il sort un zippo, allume le zippo, et laisse tomber le zippo au sol. « Vous êtes un gros malade », gueule un insignifiant, alors que le crétin à capuchon accourt vers la porte. Il essaie des combinaisons, pendant que le feu grignote posters et moquette. Les premiers cancres toussent et transpirent du front. Le presque-professeur s’est rassis et tourne sur sa chaise, la tête en arrière, les mains sur la poitrine pour accélérer la rotation, « Il vous faudrait une journée pour tester toutes les combinaisons ». Les fenêtres, ouvertes. L’appel d’air accélère la combustion. Ça hurle. Aigu. Les morveux de cet âge hurlent aigu, on dirait des truies. « Au s’cours », s’époumonent-ils. Des gens essaient de défoncer la porte, on les entend, mais la chaîne résiste. La porte aussi, homologuée coupe-feu une demi-heure, NF P23-502. La fumée, noire, à cause du plastique, des livres et des semelles des premiers crevards qui brûlent. Tousse. Tousse. Tousse. Écraser son camarade pour respirer, respirer pour écraser son camarade, même des crabes dans un seau feraient preuve de plus de savoir-vivre que ces petits cervelas. Tousse. Tousse. Tousse. C’est alors que,

Pour deux balles, c’est tout le suspense que vous aurez.