Vous rappelez-vous quand, d’un simple regard, votre père vous pétrifiait ? Ce coup d’œil déclenchant en vous un frisson effroyable, vous compreniez qu’il fallait arrêter vos gamineries. Quel pouvoir utilisait-il ? Les parents apprennent naturellement à utiliser ces leviers d’influence. Mais qu’en est-il de les utiliser socialement ? Serait-il possible de transmettre un si puissant message sans même ouvrir la bouche

Tout commença un jour d’été. Un déclic. Une épiphanie. Voilà un an et demi que je travaillais sur un projet. L’heure de la présentation avait sonné. Le grand jour. Dans la salle de conférence, mon chef et des décideurs. J’affiche mon bébé, avec fierté et bravoure. Les challenges, les défis techniques que j’ai dû résoudre. Après 15 minutes, l’investisseur principal me coupe, d’un ton cru et direct: « Pouvez-vous passer aux résultats, Monsieur ? ». J’étais désarçonné, quasi en état de choc.

J’étais désarçonné, quasi en état de choc.

Trois minutes plus tard, j’entamais déjà l’épilogue. Mon projet, rejeté. Dix-huit mois viennent de tomber à l’eau. Ils n’ont pas compris tout le génie, ils n’ont pas vu l’investissement en temps…

Ce soir, grosse soirée en perspective: rencontre Meetic. Trois ans que je suis célibataire, je peine à rencontrer des femmes et je suis maladroit en leur compagnie. J’essaie d’être gentil et flatteur. Normalement, quand elles semblent s’intéresser à moi, elles finissent très vite par se lasser. Je rencontre Clara, une jolie brune, habillée d’une robe de couleur saumon. Elle a environ la trentaine et travaille dans la division marketing d’une grande chaîne de magasin. Elle est très cultivée et me plaît. On parle de sujets profonds, de guerre et de l’influence des médias sur la population. Après une vingtaine de minute, un homme – Monsieur tout le monde – s’approche de nous. Il s’introduit à la conversation. Il est très charismatique et extrêmement amical.

Il est très charismatique et extrêmement amical.

Peu à peu, la discussion m’échappe, Carla aussi. En deux temps, trois mouvements, je me retrouve littéralement éjecté de la conversation. Plutôt que de servir de pot de fleurs, je décide de rentrer, bredouille et frustré.

Dure journée… Je me regarde dans le miroir de la salle de bain, triste. « Miroir, miroir, pourquoi tout ça m’est-il arrivé ? ». C’est alors qu’un flash me traverse. Le dénominateur commun de la journée… c’est moi. Peut-être que les problèmes ne viennent pas des autres, mais de moi

Rétrospectivement, je me mets à compter le nombre de fois où je me suis retrouvé dans des situations similaires: des dizaines ! Pourquoi certains réusissent-ils tout ce qu’ils entreprennent, quand d’autres, comme moi, loupent tout ? J’en ai marre de cette situation, j’ai envie de changer.

Ce jour-là sonnait comme le début d’une nouvelle vie…

… To be continued